Revitalisation de l’ancienne usine «Gégé»

L’entreprise GéGé, créée en 1933 par Germain Giroud (1911-1991) à Moingt, à côté de Montbrison (Loire 42), était la plus grande entreprise française de jouets à la fin des années 1950.
L’entreprise fut d’abord spécialisée dans les poupées de salon. Elle connut ensuite une réussite exceptionnelle en employant plus de 1 000 personnes à la fin des années 1960, à la suite de l’arrivée de la technique de l’injection des matières plastiques. GéGé diversifia ainsi son offre de jouets : dînettes, jouets mécaniques, modèles réduits, voitures électriques, poupées marcheuses, petits trains…

Le tènement est à l’abandon, alors qu’il occupe une place stratégique dans le centre de Moingt (42) et que le bâtiment historique revêt un intérêt patrimonial majeur. Transition entre l’Avenue Thermale et le
reste du site, le bâtiment GEGE est un ensemble structurant du centre bourg de Moingt.

Le cahier des charges de l’appel à projet avait un triple objectif. Créer un nouveau quartier sur le site et favoriser à la fois la mixité sociale et l’intergénérationnel tout en mettant en valeur l’histoire des anciennes usines Gégé et leur caractère remarquable au sein de l’AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine).
La composition architecturale du projet permet la création de liens à travers des services, des commerces, des logements locatifs sociaux adaptés, de l’accession à la propriété.
L’aménagement urbain (place, jardins partagés,…)

La proposition est un projet intergénérationnel à vocation d’habitat, de logements à destination des seniors en autonomie et de services de proximité adaptés aux besoins du territoire. C’est un nouveau quartier s’articulant autour de la nouvelle place du marché.
Avec la création de 67 logements (10 maisons en accession, 27 collectifs en accession dont 15 logements passifs et 30 locatifs sociaux en collectif), l’aménagement d’équipements publics (crèche, restaurant scolaire) et la commercialisation de locaux de services et commerces, le nouveau quartier est un vecteur de mixité et renforce l’attractivité du centre bourg de Moingt.

L’aménagement urbain s’articule autour d’une nouvelle place, élément structurant du projet, et s’applique à créer des liaisons vers les différentes circulations préexistantes. Il permettra également à tous de profiter du parc et de la place créée au sein du ténement grâce à des liaisons piétonnes traversant le bâtiment Gégé et au Sud, menant au groupe scolaire.

Un projet placé sous le sceau de l’innovation et du développement durable

Le volet environnemental est un axe majeur de ce projet. De part leur implication et leur compétence dans ce domaine, chacun des membres a eu le souci d’être vertueux dans la recherche d’économie de charges pour les habitants, tout en conservant une qualité d’usage et de confort du patrimoine et ce, dans une logique de performance durable et d’anticipation de la future réglementation RE 2020. Sont développées ci-après les actions les plus marquantes, mises en place spécifiquement pour cette opération.
CERTIFICATION PASSIV HAUS
Le programme neuf en PSLA est conçu prioritairement dans le respect des exigences de la certification Passiv Haus.
Il s’agit fondamentalement de travailler sur la sobriété énergétique du projet. L’enveloppe doit être la plus performante possible pour réduire au maximum les besoins de chauffage.
LE LABEL E+C- (Energie + carbone -) avec un niveau E2C2
Ce label a pour objectif de limiter l’impact carbone généré par un bâtiment et ses occupants. Porté par l’Etat, des acteurs économiques et des associations, il vise à engager des acteurs à construire des bâtiments plus performants que la réglementation actuelle, pour en tirer un retour d’expérience qui permettra de calibrer la future règlementation environnementale.
LE RECOURS A DU BOIS LOCAL et à l’isolation paille.
Ressource locale et renouvelable par excellence, le matériau bois utilisé en construction, permet de répondre pleinement aux enjeux environnementaux et sociétaux actuels. Le département de la Loire, dont la forêt recouvre plus du tiers de son territoire, dispose d’une ressource abondante et d’une filière structurée permettant de répondre aux besoins de construction dans une logique de circuit court et de développement du territoire. En vue de réduire l’empreinte environnementale du projet, le groupement lauréat a intégré le recours à des bois locaux.
3 membres du groupement (Loire Habitat, Archipente, Atelier RIVAT) sont adhérents de l’association FIBOIS42.
EVOLUTIVITE DU BATIMENT
L’architecture est pensée selon une conception technique simple afin de permettre l’évolutivité et la pérennité du gros oeuvre.
PRODUCTION PHOTOVOLTAIQUE en autoconsommation collective.
Prise en compte de l’apport de LUMIERE NATURELLE grâce aux grandes baies vitrées sur le bâtiment Gégé et du CONFORT D’ETE avec la mise en place de brise-soleil orientables.
Mise en place d’un système de RECUPERATION DE CHALEUR sur les eaux grises.

+

  • Maitres d’ouvrages : NOCIM -LOIRE HABITAT-INOVY-SCF
  • Localisation:
  • Moingt (42)
  • Montant des travaux HT:
  • 20M€
  • Equipe :
  • Architectes : Atelier d’Architecture RIVAT & ARCHIPENTE
  • Architecte associé : CROISEE D’ARCHI (Architecte du patrimoine)
  • Programmiste : ARCHIGRAM
  • Economie de la Construction : CM ECONOMISTES
  • Structure : ENGIBAT
  • BET Fluides : SINTEC
  • VRD : B-INGENIERIE
  • Paysagiste : LE CIEL PAR DESSUS LE TOIT
  • Réalisation:
  • Concours 2020 - Livraison 2023
  • Surface:
  • Démarche environnementale:
  • Labellisations passive et E+C- niveau E2C2 - recours au bois local - bâtiments isolés en paille - anticipation de la mutation et de l'évolutivité des bâtiments - production d'électricité photovoltaique en autoconsommation collective - forte prise en compte des apports de lumière naturelle et du confort d'été - récupération de chaleur sur les eaux grises.

Presse:

  • https://www.lessor42.fr/montbrison-la-friche-gege-fait-peau-neuve-avec-67-nouveaux-logements-25927.html