100 logements biosourcés bois à Coupvray

La volonté de développement d’un nouveau quartier de Coupvray est l’occasion de développer un projet associant des préoccupations urbaines, environnementales, fonctionnelles et architecturales fortes. Sa réussite passera à la fois par une approche attentive des usages et du contexte, et par la prise en compte des modalités spécifiques d’intervention sur le site.
Cette proposition a été entièrement conçue et pensée afin de répondre aux objectifs énergétiques et environnementaux ambitieux fixés par le programme de la consultation, en vue d’une labélisation Bâtiment Passif.

Plan masse bioclimatique

L’investissement du site recherche une parfaite orientation des bâtiment pour valoriser les apports solaires passifs. Les masques solaires préexistants et ceux générés par les bâtiments entre eux ainsi que par la végétation sont étudiés pour être réduits au maximum, ce en prenant en compte la topographie du terrain qui offre une déclivité non négligeable.
La compacité de l’opération est importante, de manière à offrir le maximum d’espace intérieur pour une enveloppe déperditive minimale.
Les bâtiments peuvent alors s’ouvrir sur l’extérieur, largement au Sud, avec parcimonie au Nord.

Parti urbanistique

Le choix de l’orientation des logements se fait pour leur offrir le meilleur ensoleillement mais également par rapport au site, ses abords et les paysages plus lointains.
La parcelle est poreuse, sa façade urbaine est fragmentée de larges percées. Elles donnent à voir la richesse de perspectives nouvelles, en différents plans, des logements perdus dans une végétation importante. Ce choix permet de dégager des vides paysagers entre les bâtiments, propices à l’appropriation. Ces inter-espaces sont à la fois une réponse à la végétation bordant le site au Sud et à l’Est, en lui offrant matière à s’immiscer et une manière élégante d’articuler l’espace public de la rue au projet. Ces transversales vertes sont autant de vaisseaux qui irriguent la parcelle, donnent le caractère paysager à l’ensemble. Par ce choix d’implantation la végétation devient visible et fait partie intégrante du projet. Ces appels, rythment la séquence de la voie Nord-Sud et profitent ainsi à l’ensemble du quartier.
La place du véhicule est limitée, pour offrir un réseau propre aux circulations douces, piétonnes et cyclistes, largement accompagnées et rythmées par le végétal. Chaque bâtiment colle au terrain naturel.

Vivre le nouveau quartier

Comment habiter ce nouvel éco-quartier, qui, s’il n’est pas la ville, n’est plus la campagne?
La végétation est omniprésente, en bordure de l’espace public, mais aussi dans les parcelles. De larges jardins sont systématisés, avec une grande générosité de l’espace extérieur, qui permet une gradation de l’intimité entre public et espace privé.
«Maison pour tous!» devient le nouveau mot d’ordre. Pour respecter l’icône correspondant à la typologie de l’habitat individuel, c’est une esthétique village, avec la juxtaposition d’unités qui comportent tous ses codes, chacun sa porte sur rue, chacun son jardin. Les trames sont souples permettant différents aménagements. Les alignements ne sont pas systématiques, pour favoriser les ruptures et les accroches visuelles.Les séjours sont très lumineux, orientés au sud et donnent sur des espaces privatifs.
Pour favoriser le caractère de desserte fine du quartier, les voies sont hiérarchisées, une circulation principale destinée à un usage mixte véhicule en sens unique/piéton, et de nombreuses venelles douces à usage exclusivement piéton.
Le véhicule disparaît de l’espace public. Seules les maisons individuelles ont une place aérienne, toutes les places couvertes sont en sous-sol. Le parking vient générer l’assise des logements. Il est compact, pourrait être boxable, collant à la topographie, ouvert sur l’extérieur, notamment grâce à des puits de lumière, désenfumé naturellement. Différents escaliers permettent de déboucher au plus près de chaque logement.
La prise en compte du contexte végétal mais aussi bâti s’effectue par les matériaux, sans chercher le pastiche. Les matières sont nobles, minérales, brutes et sans fioritures. Une mixité de finitions, des jeux de camaieux, permettent une écriture et une lecture fine des entités d’habitations apportant une belle cohérence de projet.

Empreinte environnementale

Minimiser l’impact du bâtiment en construction
Afin de réduire l’impact carbone de l’opération, et dans une démarche globale de réduction de la consommation de ressources, nous validons largement des bâtiments en ossature bois, accompagné par un large recours aux matériaux bio-sourcés, les isolants en laine de bois. Les parements briques sont à base de granulats recyclés.
Minimiser l’impact du bâtiment en exploitation
La conception est définitivement pensée pour atteindre une sobriété énergétique recherchée par la labellisation passive. Outre la valorisation des apports solaires, l’enveloppe chauffée est simplifiée à son maximum. Les ponts thermiques de géométrie sont alors limités et traités, l’étanchéité importante. L’isolation thermique est excellente, et continue sur tous les plans, les fenêtres sont en triple vitrage. Le bâtiment est très bien isolé et a donc des besoins en chauffage fortement réduits.
Grâce aux équipements performants, les consommations énergétiques sont très faibles. La conception technique est simplifiée afin de faciliter la maintenance. Les ventilations double flux sont à haut rendement de récupération de chaleur. Nous avons dès à présent pris en compte les 30% d’énergie renouvelable imposées règlementairement.
Le confort d’été est lui aussi anticipé, les fenêtres étant faciles à protéger: des brises soleils orientables permettent de vivre à l’ombre dans son séjour, des volets coulissants équipent toutes les autres baies.

+

  • Maîtrise d’Ouvrage:
  • MDH
  • Localisation:
  • Coupvray (77)
  • Montant des travaux HT:
  • 15.4M€
  • Equipe:
  • Archipente mandataire
  • Volga paysage
  • Energelio BE thermique et environnement
  • Synapse BE Fluides
  • Réalisation:
  • Concours 2020 - Livraison 2022
  • Surface:
  • 7700m²
  • Démarche environnementale:
  • Labellisation passive - structure bois isolation biosourcée