Logements sociaux passifs à Montbrison

Notre proposition se veut multiple et développe trois typologies, pour répondre au mieux au contexte urbain généré par l’environnement pavillonnaire, le carrefour et le stade, ainsi que les volumétries plus imposantes des bâtiments Loire Habitat existants.

L’impact volumétrique des maisons sur la rue, permet de respecter la morphologie existante du bâti avoisinant, et de respecter le rythme des pavillons déjà présents. La parcelle est investie en fonction des opportunités de disponibilité du foncier.

Des maisons jumelées effectuent le pivot avec les grands axes de circulation et le stade.

Le bâtiment collectif est quant à lui à proximité des gabarits plus imposants sur la parcelle Nord. Sa position en retrait permet de créer une petite place plantée, espace public qui devient une nouvelle polarité du quartier. Cet espace que nous avons nommé place Jeanne d’Arc se présente comme le coeur du projet, l’articulation entre les différents bâtiments, le symbole du renouveau, le lieu où l’on se rencontre et où l’on échange.

Ce plan masse permet de générer peu de masques solaires, d’orienter au Sud l’intégralité des appartements, et de leur offrir des jardins et balcons ensoleillés.

Les toitures sont conçues pour pouvoir accueillir des panneaux photovoltaïques, pour pousser les bâtiments du Passif au Bepos.

+

  • Maîtrise d’Ouvrage: Loire Habitat
  • Localisation: Montbrison (42) Rue Jeanne d'Arc
  • Montant des travaux HT: 4.9 M€
  • Mandataire: Archipente
  • Equipe: MOE: Archipente, Lignalithe, GBA&Co, GBA Energie, Eodd, Terre Eco, Urbalab
  • Mission réalisée: Base + Exe
  • Réalisation: Concours laureat 2017 - livraison 2020
  • Surface: 2615m2 SHAB
  • Démarche environnementale: Construction passive labellisée, préconfiguration bepos, Zéro Emission Carbone